Les engrais naturels sont possibles.

Que les engrais naturels sont possibles Ceci est démontré par les recherches de l'Université de Salamanque, qui ont réussi à identifier la molécule clé dans la nutrition des plantes, de sorte que, correctement manipulé, il devienne un engrais naturel et évite l'utilisation des engrais chimiques agricoles actuels.

Cette molécule (celle de la photo ci-dessus), appelée cellulase (CelC2), agit dans le développement de la symbiose fixatrice d'azote entre les légumineuses, qui sont les plantes utilisées pour la recherche et la bactérie Rhizobium, essentielle au processus de nutrition des plantes. La fixation biologique est considérée, après la photosynthèse, comme le processus biochimique le plus important dans le maintien de la vie sur Terre.

La constatation est un étape importante dans la promotion de l'utilisation de biofertilisants dans les cultures agricoles au détriment des produits chimiques, car leur potentialisation dans l'agriculture permettrait de réduire le coût de la fertilisation à l'azote actuelle.

Les scientifiques de Salamanque ont déjà testé avec succès des cultures telles que la fraise, le riz ou l'orge, obtenant des résultats satisfaisants. Actuellement, les directives européennes, nationales et régionales encouragent la meilleure utilisation des ressources microbiennes du sol qui favorisent la croissance des plantes.